8 mai 2008

Rémi Lacour, PDG de la société Invoke, se félicite du choix de la norme XBRL par l’autorité fédérale américaine de réglementation et de contrôle des marchés financiers (SEC).

  • Institutionnel

L’harmonisation mondiale de l’information financière et fiscale vient de franchir une nouvelle étape décisive : l’autorité fédérale américaine de réglementation et de contrôle des marchés financiers (SEC) vient de faire le choix de la norme XBRL (eXtensible Business Reporting Language) pour simplifier les échanges d’information fiscale.

Une bonne nouvelle pour la société française Invoke, qui est à ce jour l’unique fournisseur mondial de progiciel intégrant reporting, consolidation et gestion globale de la fiscalité dans le format XBRL.

Une révolution financière mondiale est en marche

Le règlement prévoit une démarche progressive commençant par les plus importantes sociétés américaines et internationales qui exécutent leurs dépôts de manière accélérée (environ 500 entreprises dans le monde). D’ici 2010, toutes les autres sociétés seraient obligées de se conformer à ce règlement.

D’ores et déjà, le Groupe CNW, le plus important agent de dépôts réglementaires canadien, a confirmé qu’il adopterait cette nouvelle norme.

Le Parlement Européen vient également de faire un pas dans cette voie en reconnaissant « qu’il convient de permettre aux sociétés d’enregistrer ainsi que de préparer, déposer et publier plus facilement les informations obligatoires ». Dans un texte adopté le 21 mai 2008, il « plaide fortement en faveur de l’utilisation des nouvelles technologies comme le format XBRL ».

Invoke : une société française au coeur de l’innovation

Autant de nouvelles qui récompensent la stratégie de la société française Invoke qui est, à ce jour, le seul éditeur mondial de plateforme applicative unifiée intégrant reporting, consolidation et gestion globale de la fiscalité via le langage XBRL.

Rémi Lacour, Président d’Invoke annonce d’ailleurs qu’il déploiera ce nouveau langage dès juin 2008 pour Infogreffe, le registre national du commerce et des sociétés.

« Il s’agit d’une véritable révolution dans le monde de la finance. Le recours à un langage unique offre une meilleure interactivité des données, réduit les risques d’erreur, simplifie les traitements et les méthodes de travail. Cela entraînera un gain de productivité significatif pour les entreprises et plus de transparence pour les analystes et les actionnaires », commente Rémi Lacour, Président de la société Invoke.